Synami-CFDT
http://synami-cfdt.fr/spip.php?article815
GARANTIE JEUNE : LE RÉSEAU DES ML EN SURCHAUFFE🔥🔥🔥
ML /
jeudi, 3 juin 2021
/ rcg

Paris, mercredi 2 juin 2021

Des signaux positifs sont envoyĂ©s par les autoritĂ©s pour la prise en compte et en charge de la dĂ©tresse des jeunes. Quitte Ă  frĂ´ler le dĂ©rapage, en allant se faire mousser et se faire servir la soupe Ă  la tĂ©lĂ© (cf. l’émission « Touche Pas Ă  Mon Poste »). En contrepartie, ces mĂŞmes autoritĂ©s s’appuient sur la mobilisation de nos structures et l’investissement des salariĂ©s. Les objectifs de doublement des entrĂ©es en Garantie jeune, fixĂ©s par l’État, pourraient ĂŞtre atteints d’ici Ă  la fin de l’annĂ©e, d’après les projections, mais Ă  quel prix ?

Les conseillers GJ, mais aussi de plus en plus de conseillers gĂ©nĂ©ralistes, subissent la pression de leurs directions pour atteindre les chiffres… au mĂ©pris d’un suivi renforcĂ© de qualitĂ© !

Les professionnels du réseau nous remontent leurs difficultés, pour certaines récurrentes, qui viennent mettre à mal leurs conditions de travail et même leur santé.

Pourquoi ?
• Les prĂ©fets, comme au temps des Emplois d’Avenir, « harcèlent » les structures pour avoir leurs chiffres chaque semaine ;
• Les prĂ©sidents ne jouent pas le rĂ´le d’amortisseurs face aux dits prĂ©fets ;
• Les directions répercutent directement la pression sur les salariés, cela tend les
relations de travail y compris dans des endroits oĂą le dialogue social est correct et apaisĂ© jusqu’à prĂ©sent ;
• Des structures attendent toujours les notifications de leurs financements depuis 5
mois, ce qui bloque des possibilitĂ©s de recrutement ;
• Les renforts n’arrivent pas ou au compte-goutte, faute Ă  l’incapacitĂ© de notre rĂ©seau Ă  ĂŞtre attractif ;
• Les problèmes de locaux perdurent et les beaucoup de ML sont livrées à elles-mêmes.
Cela a pour consĂ©quences : un Ă©puisement des Ă©quipes, un oubli volontaire du cadre
réglementaire de la Garantie Jeune, des organisations de travail qui ne répondent pas aux besoins des jeunes, mais à ceux de financements des structures.

Nous savons que le Ministère partage nos constats. Les prĂ©fets Ă©tant les relais territoriaux de l’État, nous demandons que les services dĂ©centralisĂ©s :
1. Accompagnent la montée en puissance de la GJ plutôt que d’exercer une pression
inefficace ;
2. Comprennent que la mobilisation des jeunes n’a rien de comparable avec la gestion
d’une usine de boites de conserves ;
3. Ouvrent des portes aux Missions Locales vers le monde Ă©conomique plutĂ´t que de les enfermer dans un suivi statistique stĂ©rile ;
4. Fassent respecter le principe de limiter Ă  50 jeunes le nombre suivi par conseiller,
selon la volonté des autorités, lorsqu’elles contrôlent les chiffres des Missions Locales.

Écouter les salariĂ©s et le Synami-CFDT est le meilleur moyen de garder le cap et maintenir : Un dispositif de Garantie Jeune de qualitĂ©, comme prĂ©vu Ă  l’origine !

LES REPRÉSENTANTS DE L’ÉTAT DOIVENT L’ENTENDRE !

L’équipe du Synami-CFDT
Synami-CFDT


CFDT SYNAMI - 47/49 Rue Simon Bolivar - 75019 PARIS
Tel : 01 56 41 51 81/60
Mail : contact@synami-cfdt.org