Logo
Recherche
Espace adherent
Entete logo
Syndicat National des Métiers de l'Insertion,
Mission locale, PLIE, Maison de l'Emploi, PAIO, Atelier Chantier Insertion

Accueil > Editorial > Le Synami au Ministère du Travail pour obtenir des budgets et défendre la (...)

Le Synami au Ministère du Travail pour obtenir des budgets et défendre la qualité de l’accompagnement.

Une délégation du Synami-CFDT a été reçue mardi 8 juillet, fort longuement, par la conseillère chargée de l’emploi des jeunes au cabinet du Ministre du Travail.

Le Synami a dressé un panorama de la situation actuelle du réseau ; finances globalement dans le rouge, salariés surchargés, des dispositifs qui se font concurrence, un pilotage à revoir qui ne tient pas compte des contextes, des besoins et des réalités. La déléguée du personnel de la ML de Beaune faisait partie de la délégation afin d’illustrer concrètement ce dernier sujet.

L’exemple de Beaune (cf nos articles) nous a permis en particulier de dénoncer "les vases communicants" organisées par les Direcctes entre des ML, prenant un peu là pour donner un peu plus ailleurs, déshabillant Pierre pour habiller - un peu - Paul. Nous avons réaffimer que si des différences de financements existaient entre structures, les réequilibrages devaient se faire avec des moyens supplémentaires, pas en ponctionnant ceux qui sont un peu moins mal lotis, ce qui les destabilisent et a des impacts négatifs sur la qualité des services (nous avons utiliser l’expression de nivellement par le bas). La conseillère nous a rappelé que ces rééquilbrages existent parce que l’Etat se doit de veiller à l’équité de traitement des jeunes sur l’ensemble du territoire.

Nous avons particulièrement insisté sur 2 points :

- la nécessité d’une augmentation urgente de nos budgets, après la baisse de 500 postes constatée en 2012 (le Synami estime qu’il nous faut + 20%, soit 100 millions d’euros),

- l’amoncellent des dispositifs, qui se font concurrence, alors qu’il faudrait pour nous, à l’inverse, renforcer « l’activité de base » et laisser les ML mettre les moyens là où elles en ont besoin.

Nous avons eu la bonne surprise d’entendre la conseillère partager plutôt l’essentiel de nos analyses, et nous informer que le Ministère a la volonté de « re-globaliser » plus fortement nos financements. Elle a néanmoins averti que ce n’était pas si facile, en particulier avec le Ministère des finances, où il est beaucoup plus simple de faire accepter un dispositif emploi ciblé, y compris avec un financement pour l’accompagnement, qu’un financement global pour une mission globale.

A la question « y aura-t-il de l’argent ? », le contexte des finances publiques ne nous ayant pas totalement échappé, la représentante du Ministre s’est montré plutôt optimiste, remarquant que l’Etat a bien su trouver des budgets supplémentaires pour Pole-Emploi (+ 4 000 postes), et qu’il y a des nouveaux fonds européens importants pour l’emploi des jeunes. Le Synami a fait remarquer que quand l’Etat nous finance des postes, c’est à 40 000€ par conseiller, en-dessous du coût réel et sans prise en compte des frais annexes (fonctionnement, fonctions support, etc..) alors qu’il donne 53 000€ pour un poste à Pole-Emploi. De plus, concernant des fonds européens, vu le « délire » pour les justifier et les délais de payement, instruit par une expérience assez douloureuse, le réseau, de plus en souvent, se demande s’ils ne sont pas plus « toxiques » qu’autre chose.

La conseillère nous a là informé que les futurs financements seraient plutôt par jeune que par poste, à l’image de ce qui s’est fait pour l’ANI jeune décrocheur (1 500€ par jeune) ou ce qui est prévu pour la garantie jeune. Quand à l’Europe, les règles devraient changer en 2014. Il n’y pas que les ML qui ont souffert et il y aurait un consensus européen pour modifier profondément les modalités d’engagement et de justification de leur utilisation.

Le Synami a également alerté le Ministère sur la mise en place de la garantie jeune. A cette étape, ce n’est ni une garantie universelle, ni un renforcement de ce qui existe déjà (le CIVIS). Bref, cela a toutes les chances d’être en concurrence avec l’existant, et de mettre y compris les jeunes en concurrence entre eux, sans déboucher sur le droit commun qui manque cruellement aux jeunes.

Ajoutons que ce programme sera pour nous une évolution encore plus importante pour les ML que le CIVIS en 2005, il aura des impacts énormes sur nos missions, notre fonctionnement et les attentes des jeunes. Il serait donc sage que la période d’expérimentation soit une véritable période expérimentale (pas comme le RSA, mis en place avant la fin de l’expérimentation, ce qui en a fait une réforme inachevée et très mal maîtrisée). Pour la conseillère, la garantie jeune à vocation à évoluer vers du droit commun. Ce n’est pas le sentiment que nous donne la DGEFP dans la mise en place, mais dont acte de cette intention.

Le Synami sera très vigilant sur cette question et cherchera à produire des expertises et des propositions pour qu’on n’aille pas collectivement avec cette réforme dans un mur, ou une explosion des ML. Nous avons également dénoncé le fait que la DGEFP était en train de prévoir comment le réseau allait faire de l’inter-médiation avec les jeunes. Nous avons donc rappelé que notre accompagnement, c’est du sur-mesure, jeune par jeune, et qu’il n’est pas « industrialisable ». S’il est normal que les financeurs l’évaluent ensuite, la mise en place de l’accompagnent, cela relève des conseillers, de leur ML et du réseau.

Sur le pilotage du réseau, la conseillère nous a demandé notre avis sur le "paysage actuel" (CNML, UNML, ANDML et DGEFP) et les raisons historiques de cet éclatement. Le Synami avait déjà déploré cette fragmentation et souhaité un renforcement de la représentation du réseau, et il semble que les choses pourraient évoluer suite à une demande du 1er Ministre. Le Synami sera donc trés certainement amené à intervenir sur cette réforme souhaitable.

Sur les Emploi d’avenir, nous avons dénoncé la pression invraisemblable que subissent les structures, alors qu’étant donné le contexte, les résultats sont plutôt bons et que les ML « mouillent la chemise ». La conseillère nous a rappelé que tout le monde était sous pression dans cette affaire, mais qu’elle espérait que cela se « calmera » en 2014.

Ajoutons pour finir que le Ministère est très preneur de nos alertes sur des ML en difficultés, pour essayer d’intervenir en amont plutôt qu’au moment où les problèmes explosent, comme à Beaune mais aussi bien d’autres, comme vous pouvez le voir sur notre site (sachant que nous ne médiatisons pas tous les « accidents », seulement lorsque cela peut aider les équipes sur place). Le Synami, fort de son réseau de sections syndicales et de Dp, n’y manquera pas.

Cette rencontre n’était évidemment pas une négociation, nous n’avons pas d’engagement ou d’avenant à la convention collective à signer ou à refuser. Mais nous constatons que notre discours et nos alertes portent et qu’un consensus sur les constats et les problèmes commence à se créer, y compris au Ministère du Travail. C’est plutôt rassurant. Mais il y a encore loin évidement entre se faire entendre ou partager des constats, et obtenir des actes qui modifient les réalités, comme nous le revendiquons.

Nous continuerons donc notre travail syndical, par tous les canaux possibles, pour obtenir les budgets nécessaires et défendre le sens de nos métiers.

Le rassemblement national des Dp Synami organisé mi-octobre, en plein débat budgétaire au Parlement, sera une étape essentielle de ce combat.

mardi 16 juillet 2013, par synami

Google+ Twitter Facebook Dailymotion Impression

Info pratiques
Infopratique
Outils
Outils
Agenda
Agenda
Espace adherent
Adherent
Points presse
Points presse

ACTUALITES

juin 2017

ML

Négociation des salaires ML - Juin 2017

Suite à la négociation des salaires de la branche ML PAIO, la proposition des (...)

avril 2017

Nationale

LES REPONSES DES CANDIDATS le 20 mars 2017

Le 20 mars dernier, la CFDT a interpellé les candidats à l’élection (...)

avril 2016

ML

Journées des Missions Locales à Marseille

décembre 2015

Nationale

7ème Congrès du Synami

Le Synami tiendra congrès les 8, 9 et 10 juin 2016 prochain à Richelieu (...)

septembre 2015

ML

I MILO - Retour concret d’un adhérent Synami de Poitou Charentes

IMILO, les bras m’en tombent ! Venu remplacer Parcours 3, Imilo est le (...)

mars 2015

ML

Salauds de pauvres...

Ou comment l’avenant 54 réveille le mépris de certains pour les postes les (...)

février 2015

Réforme de la classification

Réforme de la classification : tout est encore possible ?! Les (...)

septembre 2014

ML | ML Sud 93 - Sacrifié par ses administrateurs !

La liquidation ou scission autrement la peste ou le choléra, telle était le (...)

décembre 2013

ACI | NAO 2013, les employeurs demandent un délai, les salariés demandent une augmentation !

Le 14 novembre dernier se tenait la négociation annuelle obligatoire de (...)

novembre 2013

PLF 2014 : les députés redéploient 25 M€

Dépêche n°189505 Paris, jeudi 31 octobre 2013, 12:53:57 PLF 2014 : les (...)

NEWSLETTER

SUIVEZ NOUS

Google+ Twitter Facebook

CFDT SYNAMI - 47/49 Rue Simon Bolivar - 75019 PARIS
Tel : 01 56 41 51 81/60
Mail : contact@synami-cfdt.org