Logo
Recherche
Espace adherent
Entete logo
Syndicat National des Métiers de l'Insertion,
Mission locale, PLIE, Maison de l'Emploi, PAIO, Atelier Chantier Insertion

Accueil > Editorial > ML de Woippy : Il faut revenir à la raison, la ML ne doit pas (...)

ML de Woippy : Il faut revenir à la raison, la ML ne doit pas fermer

Synami-Flash 134

 Aux acteurs de la ML de Woippy

Mesdames, Messieurs,
 
Après un an de conflit très dur entre les salariés CGT de la ML, d’une part, et l’employeur et la direction, d’autre part, 3 communes, dont la ville de Woippy, viennent d’annoncer leur départ et leur désengagement financier de la structure.
 
Cela revient à faire disparaitre la ML de Woippy !
 
Pour la CFDT, pour le réseau des ML, et surtout pour les milliers de jeunes du territoire qui ont besoin d’accompagnement vers l’insertion sociale et professionnelle, c’est une catastrophe.
 
Le Synami-CFDT, ne voulant pas rajouter de la polémique à la polémique, s’est gardé jusqu’à présent de toute intervention ou commentaire sur un affrontement qui n’est pas le notre. Mais devant l’enjeu et la gravité de la situation, il faut parler clair, cesser la surenchère et revenir à la raison :
 
 - D’un coté, il faut arrêter la course suicidaire à la radicalisation jusqu’au-boutiste du conflit qui s’est noué : la contestation de la promotion de 3 salariés il y a un an (dans le cadre du respect de la classification au passage) et la contestation du management de la direction ne valent pas la disparition de la ML. Nous appelons nos collègues CGT à accepter une médiation et un compromis, quitte à devoir reculer sur leurs revendications.
 
 - De l’autre coté, on ne peut penser résoudre le conflit et reprendre la direction effective de la structure… en la supprimant. Au-delà de la situation des salariés et de la nécessaire sauvegarde de l’emploi, c’est tout l’accompagnement des jeunes du territoire qui disparait. Nous appelons les communes concernées et leurs élus à ne pas céder à la tentation de régler la situation par la politique de la terre brulée.
 
Nous exhortons les parties à revenir à la raison et à construire une dynamique d’apaisement. C’est folie de croire qu’il ne peut y avoir de solution que par la disparition de l’adversaire : c’est le service aux jeunes qui disparait !
 
Le Synami-CFDT appelle à sauver l’essentiel. Il faut sortir des logiques destructrices, il faut réduire la tension et nouer un minimum de dialogue et de médiation. Le Synami-CFDT se tient disponible pour tenter de jouer un rôle positif si les acteurs le souhaitent.
 
Le 2 février 2012
 
 

NOTES : Nous n’avons pas de problème avec un peu de polémique, y compris rude, surtout quand une situation, comme celle de Woippy, peut l’expliquer (on voit pas trop bien pourquoi le Synami, qui n’est pas dans ce conflit, est pris à partie, mais bon…). Nous n’avons pas vocation par contre à héberger des invectives et des attaques personnelles, comme celles qui ont été publiées, malgré les demandes de notre modérateur. Nous avons, après quelques hésitations et débats, laissé ces commentaires, qui disent finalement beaucoup de choses de la situation actuelle, chacun pouvant se faire son opinion.

Pour être complet, nous y rajoutons le texte que nous avons reçu de la directrice de la ML de Woippy (1). C’est la première fois, à notre connaissance, qu’elle s’exprime et se défend publiquement (mais on n’a pas tout suivi dans la presse locale).

Du coté des salariés CGT, vous pouvez suivre leurs prises de positions et leurs actions sur : http://salaries-mission-locale-woippy.over-blog.com/articles-blog.html, nul doute qu’ils répondront à la directrice.

Le Synami vient d’écrire au Maire pour lui demander de revenir sur le désengagement de la commune, ce qui est pour nous tout de même l’urgence !

Ce panorama étant assez complet, nous bloquons, au moins provisoirement, les commentaires sur cet article et la possibilité de s’invectiver joyeusement, ce qui ne fait pas avancer une sortie de crise. Nous vous informerons lorsqu’il y aura des évolutions importantes de la situation, que nous espérons positives.

Cordialement,

Les animateurs du site

(1) Message du 6 février 2012 en fin de forum.

jeudi 2 février 2012, par synami

Messages

  • Je souhaite conforter le Synami dans sa position qui a évité le piège de la Manipulation.
    Et que les collègues des autres région ne se trompent pas.

    le représentant CGT de la ML de Woippy est un insconscient. Si il voulait gagner une bataille syndicale (peut être qu’il a à se faire valoir auprès de ses instances) il est entrain de perdre une guerre. le champ de bataille qu’il a créé devient un vrai bain de sang. Il est à l’origine d’un gachis incommensurable.
    Il a organisé une grande manipulation des salariés , des élus, et maintenant les jeunes.
    Pas un seul salarié des ML Lorraine à son rassemblement de jeudi. Il devrait s’interroger sur la Validité de son action. même pas capable.
    Les dégats sont certains, des jeunes abandonnés, des élus locaux qui se désengagent, et une mauvaise pub pour les Ml en général + des collègues qui vont se retrouver sur le carreau.
    Il faut agir maintenant pour rétablir un SPE en direction des jeunes de ce territoire et de la confiance avec des élus.

    • Il me semble que la manipulation c’est d’augmenter 3 copines au détriment de tous les autres salariés , en catimini,et ce afin de graver dans le marbre des fonctions et les salaires qui vont avec à quelques mois de la fusion avec la Mission locale de Metz.
      La manipulation c’est de dire partout que les contestataires n’ont rien foutu de l’année alors que c’est faux ; c’est de dire qu’il n’y a pas eu de saisie informatique alors qu’elle a été rattrapé,c’est de clamer que des partenaires se désengagent alors que c’est faux , et j’en passe...Et je vous signale que des salariés d’autres missions locales lorraines étaient là jeudi soir. Le gâchis vient de l’incapacité de la direction à nouer un dialogue, et surtout du fait que les salariés ont été trop tendres et auraient du aller au bout de l’action qu’ils avaient prévus il y a 3 ans.

    • Synami a évité le piège de la Manipulation ? non, il joue le jeu du corporatisme en protégeant ses ouailles...ne parlez donc pas de manipulation quand les premiers manipulateurs sont vos amis.

    • Qui se cache derrière ce pseudo bidon pur assener des mensonges a la limite de l’injure ? Moi je me cache pas je suis rachid bahloul le repreentant cgt de la ML de woippy et toi qui est tu ? Ta peur de te devoiler ? Ta peur du debat ? Commence par dire qui tu es avant de balancer des connerries pareille
      ta l air de bien connaitre ce dossier meme si etait ou pas present a ce rassemblement qui fut un large succés
      alors si tes capable d assumer tes propos face aux lecteurs de ce torchon dis qui tu es sinon t es un lache

    • @ckg7 : pour conforter le synami dans sa position il faudrait l’attacher
      pattes en l’air et mains enchaînées au sol, c’est-à-dire la tète à l’envers ...

    • Vive la liberté d’expression au SYNAMI. Mon commentaire purement et simplement supprimé. Le revoili

      Le 5 février à 10:21 , par rara
      Qui se cache derrière ce pseudo bidon pur assener des mensonges a la limite de l’injure ? Moi je me cache pas je suis rachid bahloul le representant cgt de la ML de woippy et toi qui est tu ? Ta peur de te devoiler ? Ta peur du debat ? Commence par dire qui tu es avant de balancer des connerries pareille.
      T’a l air de bien connaitre ce dossier meme si t’etait ou pas present a ce rassemblement qui fut un large succés .
      alors si tes capable d assumer tes propos face aux lecteurs de ce torchon dis qui tu es sinon t es un lache

    • @ckg7:le représentant CGT de la ML de Woippy est un insconscient ? Pas faux, pour bien faire il aurait du régler le problème à coups de chevrotine...
      Il s’est contenté d’organiser sous couvert d’un syndicat respectable et responsable, 5 jours de grèves. Oh mon Dieu, oh mon Dieu...
      Les salariés ne sont pas manipulés, ils sont freinés dans leur désir d’arracher des excuses à ces personnages maléfiques qui passent leur temps à justifier leur mauvaise fois, bassesse et incompétence. Je ne suis pas toute jeune (crétacé) mais je n’ai jamais vu ça de toute ma carrière...
      @synami : Veuillez rectifier : "la contestation de la promotion de 3 salariés il y a un an (dans le cadre d’un manquement au règlement de la convention collective au passage)".
      ref : "3.3.1. Vacance et création de poste - Convention collective nationale des missions locales et PAIO du 21 février 2001.
      Merci.

  • Le texte de la directrice de Woippy

    Se tromper de combat…

    La manifestation à laquelle appellent certains contestataires, salariés à la Mission Locale de Woippy n’est pas une opération de soutien à la Mission Locale. C’est la recherche d’une nouvelle tribune, visant à porter des attaques sans doute fatales à la Mission Locale, à ses instances, aux élus partenaires et aux jeunes qui subissent les conséquences de la radicalisation de ce conflit. La Mission Locale de Woippy, qui souffre depuis un an d’un blocage de son fonctionnement par des salariés contestataires, est maintenant asphyxiée par autant de coups portés.

    Cette guerre, lancée par des salariés inconscients, relayée par de la communication hostile, malveillante et mensongère, a fait vaciller la Mission Locale. La Mission Locale, historiquement respectée et reconnue, n’a pas démérité dans ses avances sociales : travail à 32 h généralisé, avantages sociaux importants, délégation de responsabilité équitablement partagée, promotions internes successives, fonctionnement participatif…

    La Mission Locale se trouve entraînée dans un conflit monté de toute pièce par ces salariés contestataires, pour empêcher la fusion des structures sur le bassin d’emploi et menacer et décourager les partenaires du territoire afin d’obtenir leur retrait du projet. C’est l’avenir de la Mission Locale qui est en cause aujourd’hui. Mais après un an de refus des représentants des salariés de dialoguer et de négocier, ce sont ces responsables du naufrage qui appellent à … sauver le bateau !

    Il ne faut pas se tromper de combat. Personne ne veut voir disparaître cet organisme utile, efficace et performant (lorsqu’il n’est pas empêché de fonctionner). Mais ce n’est pas en alimentant des combats contre la Mission Locale et ses instances, pour l’affaiblir et la discréditer, que l’on sauvera cet outil qui doit rester au service des jeunes.

  • Les salariés dits contestataires n’ont jamais menecer nos partenaires. C’est à la limite de la diffamation. Nous sommes au pour la fusion et ce depuis le debut. Nous avons d’ailleurs travaillé ardement sur ce sujet avec
    la redaction d’une note juridique sur le process de fusion
    une charte de gouvernance et des principes devant regir cette future ml

    Nous avons meme rencontrer les salariés de la Ml de Metz et la PAIO pour travailler sur un projet ambitieux. En 2009 nous avions sollicté le cabinet DUPUIS CHARG2 DU DOSSIER POUR LUI SOUMETTRE nos propositions et suggestions.

    Qui se trompe de conbat ??? Sans doute pas la grande majorité des salriés qui contribuent et ont contribué a la reussite des objectifs cpo et autres. Les conseillers et conseilleres qui travaillent dans des conditions atroces ou depuis un mois aucune reunion de service n est organisé alors quil nous etait reprocher de pas vouloir nous rendre en reunion de service ?

Google+ Twitter Facebook Dailymotion Impression

Infopratique
Outils
Agenda
Agenda
Espace adherent
Adherent
Points presse
Points presse

ACTUALITES

juillet 2017

Groupe Cadres Synami CFDT

Groupe Cadres Synami CFDT Qui sommes nous ? : Le groupe Synami CFDT (...)

juin 2017

Négociation des salaires ML - Juin 2017

Suite à la négociation des salaires de la branche ML PAIO, la proposition des (...)

avril 2017

Nationale

LES REPONSES DES CANDIDATS le 20 mars 2017

Le 20 mars dernier, la CFDT a interpellé les candidats à l’élection (...)

avril 2016

ML

Journées des Missions Locales à Marseille

février 2016

Compte-Rendu de la rencontre avec le Ministère

NEWSLETTER

SUIVEZ NOUS

Google+ Twitter Facebook

CFDT SYNAMI - 47/49 Rue Simon Bolivar - 75019 PARIS
Tel : 01 56 41 51 81/60
Mail : contact@synami-cfdt.org